Courrier des communautés de communes


09 Avr, 2019

Courrier des communautés de communes

Nous avons reçu la copie d’un courrier adressé par Mrs les Présidents des communautés de communes du Val de Villé et de la Vallée de la Bruche à Mr le Préfet.

Il est question dans cette lettre des importants dégâts sur prairies que nous enregistrons principalement dans ces deux vallées et pour lesquels, nous sommes seuls mis en cause. Une copie de ce courrier, auquel nous allons bien entendu répondre, est ici.

Bien entendu, nous sommes conscients du désastre engendré par ces dégâts sur prairies, mais ils sont malheureusement généralisés sur le département.

Au 9 avril, nous connaissons 606 ha de dégâts. C’est du jamais vu.

Ces dégâts se sont propagés à une vitesse fulgurante du fait d’une présence importante, de larves de hannetons (jusqu’à 80 larves au mètre carré).

Le coupable est vite désigné, le sanglier et bien entendu, le chasseur, qui agraine le sanglier, alors que le phénomène qui s’est produit est sans rapport.

Ce phénomène qui a traversé principalement ces deux vallées jusqu’à Saverne n’était pas, comme toute catastrophe naturelle, prévisible et a pris les chasseurs de court.

Pourtant, il nous faudra l’assumer !

Le montant indemnisé en 2018 sur toute l’année sera dépassé dans quelques jours.

Nous devons donc être particulièrement vigilants et maitriser le plus possible les dégâts sur semis de maïs, afin de montrer au Monde Agricole que nous savons gérer les dégâts.

Ces larves de hannetons ont été une fatalité et cela, nous pourrons le faire constater à ceux qui nous accusent de laxisme lorsqu’en mai-juin, ces larves seront adultes et s’envoleront pour aller consommer les feuilles des arbres.

Rappelez-vous, déjà en 2014, les forestiers d’Ingwiller et de la Petite Pierre avaient été confrontés à des dégâts colossaux dus aux hannetons, qui mangeaient les racines des arbres.

En attendant, restons mobilisés.

Nous vous rappelons que le tir de nuit avec source lumineuse est ouvert actuellement jusqu’au 31 octobre pour ceux qui en ont fait la demande auprès de leur louvetier.

Faites le maximum pour limiter la facture !

Les semis de maïs ont débuté, agrainez en linéaire en forêt et sortez la nuit en plaine !

Fichier(s)